Blog

#HaltesAuxIdéesReçues : Pour maigrir il faut manger moins gras uniquement

August 22, 2018

Les Français sont aujourd’hui persuadés que l’ennemi, c’est le gras. Dans des sondages récents, la majorité des personnes interrogées citent les matières grasses en tête des aliments qu’il faut diminuer pour maigrir, et près de 60% pensent qu’on consomme trop d’huile.

 

Ce qu’il faut savoir

 

Les matières grasses que l’on ajoute lors de la préparation ou dans l’assiette (huiles, beurre, …) ne représentent qu’une petite part de notre consommation totale. Nos principaux apports en graisses proviennent majoritairement de certains aliments « riches » (fromage, viandes grasses, …).

S’il faut doser les matières grasses que l’on ajoute, il ne faut pas les supprimer : elles apportent des nutriments utiles pour le bon fonctionnement du corps. En effet, les huiles végétales contiennent en particulier des oméga 6 et des oméga 3, essentiels à notre organisme car il ne sait pas les fabriquer.

 

La guerre aux corps gras

 

La guerre contre les corps gras a été initiée dans les années 1960, au prétexte que les graisses alimentaires feraient grossir et boucheraient les artères. Cette hypothèse se fondait sur le fait que gramme pour gramme, les graisses apportent deux fois plus d’énergie que les glucides, que les graisses saturées sont associées à un cholestérol plus élevé, et qu’on trouve des graisses et du cholestérol dans les plaques d’athérome. Par ailleurs, des travaux préliminaires avaient montré que les graisses sont moins rassasiantes que les glucides, notamment les glucides dits « complexes » (pain, pâtes, pommes de terre, riz…), censés libérer progressivement leur énergie.

 

 Il est vrai que manger gras n’aide pas à mincir mais manger déséquilibrer non plus.

 

Comment l’expliquer ? Des études récentes et mieux conduites qu'autrefois montrent en réalité que les aliments gras comme l’huile d’olive, le chocolat, l’avocat, contribuent à la satiété et sont associés à une prise de poids plus faible que les produits céréaliers transformés, et d’autres aliments glucidiques.

 

Cependant l’alimentation est un équilibre propre à chacun. Une assiette, même en cas d’amincissement, doit être composée des différentes composantes que l’on connait (Viande, Poisson ou œuf ; légumes ; féculents ; matières grasses ; fruits ; produit laitiers ; eau) pour apporter protéines, lipides et glucides.

 

Chacun devrait aujourd'hui tirer les conclusions de bon sens qui s'imposent pour sa santé et celle de sa famille : la plupart du temps, il est inutile de diminuer les graisses alimentaires ; mieux vaut apprendre à les équilibrer. Quant aux féculents, il faut les choisir peu ou pas transformés, et les consommer non pas systématiquement à chaque repas comme le préconisent les pouvoirs publics, mais selon son niveau d'activité physique : les besoins en glucides des sédentaires sont certainement plus faibles que ceux des personnes actives.

 

Partager sur Facebook
Please reload

A l'affiche

Doctolib, qu'est ce que c'est ?

15/01/2019

1/2
Please reload

Archive
Please reload

Me suivre
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Diététicien - Nutritionniste

Diplômé du BTS Diététique

N° ADELI : 319505244

Sartorius Coaching

16 rue Gaspard Monge

81 000 Albi

© 2018 par Hugo ROULLIER. Créé avec Wix.com

 

Toulouse Athlète Factory

805 av. de l'occitanie

31 670 Labège